content top

Francois Rene de Chateaubriand

Le monde ne saurait changer de face sans qu'il y ait douleur.

  

La grâce est toujours unie à la magnificence dans les scènes de la nature.

  

Le coeur grossier de la prospérité ne peut comprendre les sentiments délicats de l'infortune.

  

Si l'homme est ingrat, l'humanité est reconnaissante.

  

Hors en religion, je n'ai aucune croyance.

  

Le purgatoire surpasse en poésie le ciel et l'enfer, en ce qu'il présente un avenir qui manque aux deux premiers.

  

C'est le devoir qui crée le droit et non le droit qui crée le devoir.

  

La mort est belle, elle est notre amie ; néanmoins, nous ne la reconnaissons pas, parce qu'elle se présente à nous masquée et que son masque nous épouvante.

  

Il faut des torrents de sang pour effacer nos fautes aux yeux des hommes, une seule larme suffit à Dieu.

  

Presque toujours, en politique, le résultat est contraire à la prévision.

  

Mes livres ne sont pas des livres, mais des feuilles détachées et tombées presque au hasard sur la route de ma vie.

  

Les biens de la terre ne font que creuser l'âme et en augmentent le vide.

  

Quand le petit oiseau devient grand, il faut qu'il cherche sa nourriture, et il trouve dans le désert bien des graines amères.

  

L'écrivain original n'est pas celui qui n'imite personne, mais celui que personne ne peut imiter.

  

La vieille Europe ; elle ne revivra jamais : La jeune Europe offre-t-elle plus de chances ?

  
content top