content top

Francis Blanche

Les touristes, en général, se renseignent auprès des autres touristes, qui ne connaissent guère mieux leur chemin. Cela complique toujours tout. Surtout quand on ne parle pas la même langue.

  

Il a un côté sympathique, seulement on le voit toujours de face.

  

Je me sers de mon argent pour faire des économies et je me sers de mes économies pour dépenser de l'argent.

  

Sommes-nous pas un peu semblables aux moutons ?... Nous fuyons celui qui, simplement, nous dérange, pour courir dans les bras de celui qui nous tond et qui nous mange.

  

Si l'on te frappe sur la joue droite, ignore ce que tu fais de ta main gauche.

  

La plus belle mort, c'est d'être tué à 80 ans d'un coup de revolver par un mari jaloux.

  

Je ne me suis jamais posé la question de savoir comment je me situe, dans le monde et le temps. Je travaille et je paie mes impôts. Les deux, d'ailleurs, s'annulent si bien que je travaille, finalement pour rien.

  

Je n'aimerais guère vivre dans la Lune. Ca m'embêterait de changer de quartier, tous les neuf jours.

  

Ce qui peut se passer après la mort ?... Je m'en fous : je serais mort.

  

Qui donne aux pauvres prête à rire.

  

Plus je connais les hommes, plus j'aime les femmes.

  

Les rêves ont été créés pour qu'on ne s'ennuie pas pendant le sommeil.

  

La guerre, c'est moche et ça ne sert à rien. Mais, dit-on, il faut bien se défendre. Et l'on ne sait jamais qui a tiré le premier coup de feu.

  

Mesdames : si votre poitrine tombe... posez-la par terre.

  

Pour être le premier, il n'est pas nécessaire d'être plusieurs.

  
content top