content top

Francis Blanche

Fini la fête, reste la vie. La vie est bête. Tant pis.

  

Quand la science rend service aux uns... ça retombe toujours sur le nez des autres.

  

Je n'empêche pas les gens de marcher où ils veulent. Sauf sur mes pieds. Mais comme je ne chausse que du 40, il n'y a pas de place à côté.

  

Il y a des gens qui sont chauves au dedans de la tête : ce sont ceux qui n'ont pas le sens de l'humour.

  

Il est bon de remettre tout en question, chaque jour.

  

Mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade.

  

Ne faites pas à autrui ce que vous pouvez faire le jour même.

  

Concupiscent : ce n'est pas un mot. C'est un rébus.

  

On n'a que l'âge de ses obsèques.

  

La vie n'est qu'un verbe. Encore convient-il de le conjuguer opportunément.

  

Ce n'est pas en mangeant que l'on devient forgeron. Même si on ne veut pas devenir forgeron.

  

Je me lève aussi facilement du pied gauche que du pied droit : je ne fais pas de politique.

  

Puis-je vous dire un mot? - Ca dépend lequel.

  

Tout le monde court après sa jeunesse. A douze ans, on court après un cerf-volant. Puis, on court après son âme d'enfant.

  

La caravane passe... les aigris restent.

  
content top