content top

Edward Snowden

On repousse la ligne un peu plus loin... Et on se rend compte que nous ne sommes plus des citoyens, nous sommes des sujets.

  

Des baignoires tombent et des policiers tuent plus d'américains que le terrorisme, et pourtant on ne nous a jamais demandé de sacrifier nos droits les plus sacrés pour nous en protéger.

  

La définition d'un état policier c'est qu'il place la sécurité au-dessus de toute autre considération.

  

Je prend le terrorisme au sérieux, comme nous tous je pense. Et je pense qu'il est déloyal de la part du gouvernement d'invoquer et en quelque sorte d'offenser notre mémoire en expliquant le traumatisme national dont nous avons tous souffert.

  

Vous ne serez jamais complètement protégé de tout risque si vous êtes libre, le seul moment où vous pouvez l'être, c'est en prison.

  

Ces programmes n'ont jamais été destinés à la lutte contre le terrorisme : c'est une affaire d'espionnage économique, de contrôle de la société, de manipulation diplomatique, c'est une affaire de pouvoir.

  

Les programmes de surveillance n'ont jamais empêché la moindre attaque terroriste.

  

Les partisans de la surveillance de masse disent qu'elle nous protège, le problème c'est que c'est une allégation, pas un fait, et qu'il n'y a aucune preuve qui le démontre.

  

Dire que l'on se fiche du droit à la vie privée sous prétexte que l'on a rien à cacher serait comme déclarer que l'on se fiche du droit à la liberté d'expression sous prétexte que l'on a rien à dire.

  
content top