content top

Dominique Blondeau

Derrière l'attente, il y a tout : la permission gratuite d'évoquer un beau visage ou de dialoguer avec une ombre.

  

L'exactitude est un symptôme ignoré de l'enfance. L'éternité des jours à venir : son domaine.

  

L'aube. Un isolement entre la nuit et le jour.

  

Les gens préfèrent s'accuser des pires défauts plutôt que de s'abstenir de leur présence.

  

L'être convoité nous fait aimer l'amour.

  

Le temps des amants est du temps perdu quand l'homme s'acharne sur le corps d'une femme qu'il a fini de découvrir.

  

La féerie est un monde vivant que l'imagination de l'enfant est seule capable de créer à sa démesure ; les fées ont été inventées par les adultes pour tuer la féerie des lieux.

  

Le coeur est un voyeur lorsqu'il est épris.

  

La vie se prête, ne se rend pas. Elle se perd comme un livre que l'on confie et que l'on ne revoit jamais.

  

On ne renie pas son enfance ; on l'enfouit au fond de son coeur, et l'ombre portée, l'ombre magique devient un symbole.

  

Devant l'âge, ne sommes-nous pas tous des exilés ?

  

Le vrai bonheur des amants est construit sur des interdits.

  

Le vrai désir n'est peut-être pas la possession d'un être, mais sa dépossession dans l'attente du plaisir, du rejet du monde où nous sommes enfermés avant d'entrer dans un monde extatique.

  

Tout acte est révélation ou aveuglement selon nos dispositions psychiques.

  

La parfaite confiance moisit l'amour le plus tenace.

  
content top