content top

Dante

Toujours l'homme chez qui une pensée germe sur une autre pensée s'éloigne de son but, parce que l'une affaiblit l'élan de l'autre.

  

L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.

  

La volonté ne consent au mal que par crainte de tomber dans un mal plus grand.

  

Ce n'est ni sur de la plume ni sous des couvertures qu'on parvient à la gloire. Qui sans elle conserve sa vie laisse sur la terre pareil vestige de soi que fumée dans l'air et écume dans l'eau.

  

C'est un triste chemin que de monter et de descendre l'escalier d'autrui.

  

Avoir entendu sans retenir ne fait pas de la science.

  

Il n'est pire douleur que le souvenir du bonheur au temps de l'infortune.

  

La volonté absolue ne consent pas au mal ; mais la volonté y consent dans la mesure où elle craint, par refus, de tomber dans un plus grand malheur.

  

On ne peut absoudre celui qui ne se repent pas.

  

Le plus grand don que Dieu, dans sa largesse, fit en créant, le plus conforme à sa bonté, celui auquel il accorde le plus de prix, fut la liberté de la volonté.

  

Le jeune oiseau se laisse tirer deux ou trois fois, mais c'est en vain qu'on tend un filet ou qu'on tire l'arc devant ceux qui ont déjà  des plumes.

  

Nul effet provenant de la raison ne peut durer toujours, parce que les désirs des hommes changent suivant les influences du ciel.

  

Que les gens ne montrent pas trop d'assurance dans leurs jugements, comme celui qui, dans un champ, estime les blés avant qu'ils ne soient mûrs.

  

Autant que savoir, douter me plaît.

  

Laisse se gratter ceux qui ont la gale !

  
content top