content top

August Strindberg

Au fond, c'est ça la solitude : s'envelopper dans le cocon de son âme, se faire chrysalide et attendre la métamorphose, car elle arrive toujours.

  

La femme n'est que le complément de l'homme... Que les inférieurs dépendent des supérieurs, c'est un bonheur pour le progrès et pour eux !

  

Les fils sont élevés comme s'ils devaient rester des fils toute leur vie, sans qu'on pense le moins du monde qu'ils deviendront des pères.

  

Il m'arrive de croire que la misère attire la misère et que les gens heureux évitent le malheur des autres.

  

Tu vois ce qu'il y a de pire, c'est de rester silencieux quand les vieux disent des sottises...

  

Si le cheval connaissait sa force, serait-il assez fou pour accepter le joug, comme il le fait ? Mais qu'il devienne sensé et s'échappe, alors on dira qu'il est fou...

  

Quand on a vingt ans, on pense avoir résolu l'énigme du monde ; à trente ans, on commence à réfléchir sur elle et à quarante, on découvre qu'elle est insoluble.

  

Je déteste les gens qui ont un chien. Ils sont lâches et n'ont pas les tripes de mordre les gens eux-mêmes.

  

Ce n'est pas la victoire que je voulais mais la lutte.

  

Les livres de cuisine n'ont d'autorité que lorsqu'ils sont signés par des hommes.

  

Qu'est-ce que la politique étrangère ? La coopération entre les classes supérieures des différentes nations.

  

On dirait que la vie n'est qu'une immense dérision.

  

Il ne faut jamais se réjouir de sa journée avant d'avoir mis son bonnet de nuit.

  

Il faut toujours étudier la nature des autres avant de donner libre cours à la sienne.

  

C'est un crime d'être heureux : il faut donc que le bonheur soit châtié.

  
content top