content top

Antonin Artaud

Je sais bien que le plus petit élan d'amour vrai nous rapproche beaucoup plus de Dieu que toute la science que nous pouvons avoir de la création et de ses degrés.

  

Le monde en ébullition est enfer perpétuel, guerre sempiternelle jamais achevée pour vivre dans cet état de genèse, temps des hommes tous guerriers et héros.

  

La peau humaine des choses, le derme de la réalité, voiLà avec quoi le cinéma joue d'abord.

  

Il faut suivre la foule pour la diriger. Lui tout céder pour tout lui reprendre.

  

S'il est difficile de vivre, il devient de plus en plus impossible et inefficace de mourir.

  

Nul n'a jamais écrit ou peint, sculpté, modelé, construit, inventé, que pour sortir en fait de l'enfer.

  

Le tricheur est celui qui corrige le sort, donc le réel : c'est un mystique en son genre.

  

L'obsession des femmes est vitale, elle correspond à un besoin de vertu.

  

Ce qui distingue les forfaits de la vie de ceux du théâtre, c'est que dans la vie on fait plus et on dit moins, et qu'au théâtre on parle beaucoup pour faire une toute petite chose.

  

C'est par la peau qu'on fera rentrer la métaphysique dans les esprits.

  

Sans un élément de cruauté à la base de tout spectacle, le théâtre n'est pas possible.

  

On gagne l'amour par la conscience d'abord, et par la force de l'amour après.

  
content top