Chaque livre est comme le pèlerinage ou la vie d’un homme : sa récompense est à la fin.