content top

Amelie Nothomb

L'amour n'est pas la spécialité des humains.

  

La vie commence là où commence le regard.

  

L'amour : c'est une maladie qui rend mauvais. Dès que l'on aime vraiment quelqu'un, on ne peut s'empêcher de lui nuire, même et surtout si l'on veut le rendre heureux.

  

L'esprit humain souffre d'une carence intellectuelle fondamentale : pour qu'il comprenne la valeur d'une chose, il faut le priver de cette chose.

  

Quand je serai grand, je penserai à quand j'étais petit.

  

Sans ennemi, l'être humain est une pauvre chose. Sa vie est une épreuve, un accablement de néant et d'ennui.

  

La seule manière de cesser de souffrir, c'est de n'avoir plus que du vide dans la tête.

  

Le doute et la peur sont les auxiliaires des grandes initiatives.

  

Il est frappant de constater combien la laideur est toujours la plus forte.

  

Les adultes ont accès à mille sortes de voluptés, mais pour les enfançons, il n'y a que la gourmandise qui puisse ouvrir les portes de la délectation.

  

La mort, comme un terrier, comme une chambre aux rideaux fermés, comme la solitude, est à la fois horrible et tentante : on sent qu'on pourrait y être bien.

  

On lit pour découvrir une vision du monde.

  

Vivre signifie refuser.

  

Entre ce qui a eu lieu et ce qui n'a pas eu lieu, il n'y a pas plus de différence qu'entre plus zéro et moins zéro.

  

Il faut admirer les gens capables d'être heureux.

  
content top