content top

Alfred Sauvy

Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, il deviennent des sujets.

  

De même que les administrations fonctionneraient de façon satisfaisante s'il n'y avait pas le public, de même les théories économiques seraient relativement faciles à établir sans la présence de cet insupportable gêneur qu'est l'homme.

  

L'opération revient, en général, à faire payer le contribuable au lieu de l'usager.

  

L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté.

  

Despote conquérant, le progrès technique ne souffre pas l'arrêt. Tout ralentissement équivalant à un recul, l'humanité est condamnée au progrès à perpétuité.

  

C'est le degré de culture et de prévoyance plus que le degré d'aisance qui paraît régler la restriction des naissances.

  

La charité a toujours soulagé la conscience des riches, bien avant de soulager l'estomac du pauvre.

  

Dans toute statistique, l'inexactitude du nombre est compensée par la précision des décimales.

  

Une femme est fidèle à son mari. Une autre est infidèle au sien deux fois par semaine. En moyenne, ces deux femmes trompent leur mari une fois par semaine.

  

En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi.

  

En matière sociale, la grande difficulté est de détruire.

  

Le but de l'économie n'est pas le travail, mais la consommation.

  

Il n'est aucun problème humain qui ne puisse trouver sa solution, puisque cette solution est en nous.

  

La démocratie, cela ne consiste pas à s'unir, comme l'annoncent sans cesse les conservateurs attardés. C'est au contraire l'art de se diviser.

  

L'Humanité est vouée au progrès à perpétuité.

  
content top