content top

Alexandre Vialatte

Que serait la vie sans l'imparfait du subjonctif .

  

Sans le kangourou, l'homme n'aurait jamais su qu'il ne possède pas de poche marsupiale.

  

Je me présente: Vialatte, écrivain notoirement méconnu.

  

La conscience, comme l'appendice, ne sert à rien, sauf à rendre l'homme malade.

  

Les vacances datent de la plus haute antiquité. Elles se composent régulièrement de pluies fines coupées d'orages plus importants.

  

Le fond de l'air est frais. Sa surface aussi.

  

La Bible assure que lorsque Dieu eut fabriqué l'homme et la femme, il en pleura. Comme on le comprend !

  

Que serait la vie sans l'imparfait du subjonctif... ?

  

Qui sème le casque bleu, récolte la tempête.

  

Les statues ne font que nommer l'oubli. On n'est jamais plus mort qu'en bronze.

  

Nous vivons une époque où l'on se figure qu'on pense dès qu'on emploie un mot nouveau.

  

Le sage doit garder un vice pour ses vieux jours.

  

Le temps perdu se rattrape toujours. Mais peut-on rattraper celui qu'on n'a pas perdu ?

  

Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.

  

Manger de l'ail. Ca rajeunit l'organisme et ça éloigne les importuns.

  
content top