content top

Alain Bosquet

Je passe tout mon temps à comprendre le temps.

  

Quand l'ébahissement cesse d'être naturel, il prend la forme de l'abscons et du saugrenu.

  

Dieu est l'obstacle que j'érige entre moi-même et moi pour n'avoir pas à me comprendre.

  

Qu'est-ce que Dieu ? C'est un secret de l'homme.

  

La violence est l'une des grandes industries américaines.

  

Je mets Dieu au pluriel, pour m'assurer de sa fragmentation. Je le mets aussi en mots. Il est ce qui en moi ne saurait se contenter du peu que je suis.

  

Poète ? Nouveau-né à tout âge.

  

Pour vivre, j'inventerais l'ininventable.

  

Que veut dire exister ? Je suis sans être moi.

  

Je veux qu'on me creuse trois tombes : une pour mon corps, une pour mon âme, une pour mes mots.

  

La peinture, c'est la course à l'absolu et à l'inconnaissable.

  

Apprends avant toute chose l'interrogation : elle tempère l'émerveillement.

  

Toute innocence triche.

  
content top