Il y a deux misères, celle des haillons et celle de la grandeur.