C'est incroyable, vraiment incroyable. Nos gouvernements ont totalement abandonné la création monétaire aux banques privées. Nos prétendus "représentants" (par l'article 104 du traité de Maastricht devenu article 123 du traité de Lisbonne) ont carrément interdit à l'État de créer lui-même la monnaie dont il a besoin pour financer les services publics.

Et la politique monétaire (dirigée exclusivement contre l'inflation), qui accompagne le sabordage monétaire de l'art. 104, est profondément injuste, favorable aux oisifs et défavorable à ceux qui vivent de leur travail : cette politique monétaire antisociale entraîne à la fois une dette publique exponentielle extravagante et un chômage de masse scandaleux.

Comme le dit Etienne CHOUARD : lorsque l'on défend le système monétaire alors soit on est complètement STUPIDE pour ne pas comprendre que les banquiers complotent contre les peuples, soit on est complice !



OU


OU


OU


OU



commentaire(s)