Un vieux Musulman habitait une ferme dans les montagnes du Kentucky avec son petit-fils. Chaque matin le Grand-père s'asseyait à la table de la cuisine pour lire son Coran. Il était un modèle pour son petit-fils qui voulait simplement être en tentant de l'imiter de toutes les façons qu'il le pouvait.

Un jour le petit-fils demanda : « Grand-père ! J'essaie de lire le Coran juste comme toi mais je ne le comprends pas, et ce que je comprends je l'oublie aussitôt que je ferme le Coran. A quoi ça sert de le lire ? »

Le Grand-père s'arrêta silencieusement de mettre du charbon dans le four et répondit : 

« Prend ce panier de charbon et amène moi un panier d'eau de la rivière ».

Le garçon fit comme il lui a été dit mais toute l'eau coula avant qu'il ne soit retourné à la maison. Le grand-père rit et dit : « Tu devras aller un peu plus vite la prochaine fois ! » et il le renvoya à la rivière avec le panier pour ressayer de ramener de l'eau. Cette fois, le garçon couru plus rapidement ! Mais une fois encore le panier était vide avant qu'il n'atteigne la maison. Hors d'haleine, il dit à son grand-père que c'était impossible de porter de l'eau dans un panier et il proposa de prendre le seau.

Le vieil homme lui dit : « je ne veux pas un seau d'eau ; je veux un panier d'eau. » Et il sortit pour regarder le garçon essayer encore une fois.

Le garçon avait bien compris que c'était impossible, mais il voulait montrer à son grand-père que même s'il courait aussi vite qu'il le pouvait, l'eau s'écoulera avant qu'il ne soit retourné à la maison.

Le garçon plongea le panier dans la rivière et couru très vite, mais quand il atteignit son grand-père le panier était encore vide. Essoufflé, il dit : « Tu vois grand-père, c'est inutile ! »

« Donc, tu penses que c'est inutile ! » Le vieil homme dit : « Regarde le panier ».

Le garçon regarda le panier et pour la première fois il se rendit compte que le panier était différent. Il s'est transformé d'un vieux panier de charbon sale en un panier propre, à l'intérieur comme à l'extérieur.

« Mon fils, c'est ce qui se passe quand tu lis le Coran. Tu ne peux pas tout comprendre ou tout te rappeler, mais quand tu le lis, tu purifies ton intérieur et ton extérieur.



commentaire(s)