On rapporte qu'un scientifique et philosophe à ses heures, athéiste convaincu, alla à la rencontre du calife et s'entretenu avec lui :

« Les savants de ta religion disent que notre univers a été créé par Dieu... Cela dit, j'ai des arguments qui établissent qu'il n'est le fruit que d'un pur hasard ! Et je suis prêt à en débattre avec eux ».

Le calife organisa une rencontre. Il envoya un sujet quérir un savant éminent pour contredire les thèses du scientifique.

Le jour arriva. Tout le monde était à l'heure au rendez-vous sauf le savant qui arriva avec un léger retard. Le calife l'accueillit et le fit asseoir au cœur de l'assemblée composée d'autres savants et de gens importants. Le scientifique s'adressa au savant :

« Tu arrives en retard mon cher, nous allions commencer sans toi ! »

Le savant lui répondit :

« Je suis vraiment désolé ! Il m'est arrivé une chose surprenante, c'est ce qui explique mon retard. En effet, ma maison se situe de l'autre côté du fleuve et lorsque j'ai voulu traverser, je n'ai trouvé qu'une vieille embarcation dont les planches de bois étaient disloquées. Au moment où mon regard s'était porté sur elles, les planches se sont mises à bouger lègèrement... puis à se rassembler. Ainsi, elles se sont jointes les unes aux autres pour constituer une barque bonne pour la navigation. Alors, je me suis assis dedans et j'ai pu traverser le fleuve. »

« Ceci est une plaisanterie ? » - demanda le scientique.

« Pas du tout mon cher ami, ceci est la pure vérité ! Qui de mieux placé que vous peut me croire dans cette assistance ? »

Le scientifique s'exclama alors :

« Gens, écoutez ce que raconte votre savant ! Avez-vous jamais entendu des paroles aussi puériles que celles-là ? Comment des planches inertes peuvent-elles se rassembler et concevoir sous nos yeux une barque. De la magie ? De la pure folie, oui ! » - Avec ironie, il reprit : « Sachez, cher savant, que la fabrication d'une barque nécessite l'intervention d'un charpentier ou d'un homme expérimenté ! Un mensonge aussi énorme, simplement pour justifier votre retard ? Voyons mon cher ? Si c'est cela mon contradicteur, ce débat n'a pas lieu d'être ! »

Alors, le savant répondu :

« Ô toi le scientifique, quelle est donc cette raison qui te pousse à nier l'existence d'une misérable barque sans charpentier mais qui te pousse à accepter un univers ô combien plus complexe sans créateur ? »



commentaire(s)