Kepler (1571-1630), un des plus grands astronomes : "Que Dieu est grand ! Que sa puissance et sa sagesse sont infinies ! Ciel, soleil, lune, planètes, proclamez sa gloire ! Proclamez sa gloire, harmonies célestes ... Autant qu'il fut donné à mon chétif esprit de saisir ton infinité, j'ai voulu révéler aux hommes la sublimité de ta création".

Copernic (1473-1543), fondateur de l'astronomie moderne : "Qui ne s'exalterait au spectacle de ce qu'il voit dirigé dans l'ordre le plus parfait avec une sagesse divine, qui n'admirerait le Maître de toutes choses ?"

Newton (1643-1727), fondateur de la physique classique : "Ce que nous savons est une goutte d'eau, comparé à l'océan de ce que nous ne savons pas. L'ordre merveilleux du soleil, des planètes et : des comètes ne peut avoir d'autre origine que les plans et la direction d'un Etre tout-puissant au savoir absolu".

Linné (1707-1778), fondateur de la classification des plantes : "J'ai vu passer Dieu. Je ne l'ai pas vu en face, mais ce reflet de lui, saisissant soudain mon âme, l'a jetée dans la stupeur et l'admiration".

Ampère (1775-1836), fondateur de l'électrodynamique : "Que Dieu est grand ! Que Dieu est grand et que notre savoir n'est rien !"

Gauss (1777-1855), célèbre mathématicien et naturaliste allemand : "Lorsque notre dernière heure aura sonné, ce nous sera une joie indicible de voir disparaître le voile épais qui couvrait nos yeux".

Liebig (1803-1873), célèbre auteur de la chimie appliquée : "Celui qui s'efforce de lire les pensées de Dieu dans le livre de la nature peut seul connaître sa grandeur et sa sagesse infinies".

Secchi (1803-I895), célèbre astronome : "De la contemplation du ciel à Dieu, la route n'est pas longue".

Fabre (1823-1915), illustre entomologiste français : "Le monde est régi par une intelligence infinie. Plus j'observe, plus je vois cette intelligence qui rayonne derrière le mystère des choses. Je sais qu'on ne manquera pas de m'en railler. Très peu m'en soucie. On m'arracherait plutôt la peau que la croyance en Dieu.... Dieu ? Je n'y crois pas : je le vois".

Schleich (1859-1922), célèbre chirurgien : "Je suis devenu croyant à ma façon, par le microscope et par la contemplation de la nature, et mon désir est de contribuer de mon mieux à unir la science et la religion".

Millikan (1868-1953), célèbre physicien américain, prix Nobel 1923 : "Je dois affirmer catégoriquement que l'incroyance est dépourvue de tout fondement scientifique. J'estime qu'il n'existe aucune opposition entre la foi et la science".

Eddington (1882-1946), célèbre astronome anglais : "Aucun des inventeurs de l'athéisme ne fut un homme de science. Tous ne furent que de très médiocres philosophes".

Einstein (1879-1955), fondateur de la physique moderne (théorie de la relativité), prix Nobel 1941 : "Tout homme de science doit éprouver une sorte de sentiment religieux, parce qu'il ne peut s'imaginer qu'il est le premier à concevoir les faits incroyablement délicats qu'il observe. Dans l'univers inimaginable se révèle une intelligence infiniment supérieure".

Planck (1858-1947), fondateur de la théorie des quanta en physique moderne, prix Nobel 1918 : "Rien ne nous empêche donc et notre instinct scientifique réclame... d'identifier l'ordre universel de la science et le Dieu de la religion".

Hathaway, "Père du cerveau électronique" : "La physique moderne m'apprend que la nature est hors d'état de s'ordonner elle-même. L'univers présente un ordre immense, d'où la nécessité d'une grande cause qui n'est pas soumise à la loi seconde de la transformation de l'énergie, et qui donc est surnaturelle".

Wernher von Braun, fabricant de fusées allemand-américain : "Par-dessus tout à Dieu revient l'honneur d'avoir créé le grand univers, que l'homme et sa science pénètrent et étudient de jour en jour avec une profonde vénération".



commentaire(s)